Home / Mon film / The joker de Todd Phillips

The joker de Todd Phillips

Dans son film le réalisateur, Todd Phillips, s’est concentré sur l’origine de l’ennemi juré emblématique et a voulu raconter une histoire originale et autonome jamais vue auparavant sur grand écran. L’exploration par Todd Phillips d’Arthur Fleck, un homme ignoré par la société, n’est pas seulement un récit d’avertissement plus large mais aussi, une étude de caractère sérieuse soutenu par la performance de Joaquin Phoenix, intrépide et stupéfiante dans sa profondeur émotionnelle et physique.

Dans sa forme, le film, basé sur des personnages de DC Comics, met en vedette Joaquin Phoenix dans le rôle du Joker et fournit une histoire d’origine possible pour le personnage.

 Situé en 1981, Phillips suit Arthur Fleck, un comédien stand-up raté dont la descente dans la folie et le nihilisme inspire une violente révolution contre-culturelle contre les riches dans une ville en décomposition. Il avoue avoir été inspiré par les études de personnages des années 1970 et les films de Martin Scorsese (en particulier Taxi Driver et The King of Comedy). La photographie principale a eu lieu à New York, Jersey City et Newark, de septembre à décembre 2018.

Malgré d’acerbes critiques à cause de la violence du film, Joker est devenu un succès au box-office majeur et a établi des records pour une sortie en octobre. Il a rapporté plus d’un milliard de dollars, ce qui en fait le premier film classé R à le faire, le sixième film le plus rentable de 2019 et le 31e film le plus rentable de tous les temps et a reçu de nombreuses distinctions : 11 nominations aux oscars, dont celui du meilleur film et du meilleur réalisateur, celui du meilleur acteur pour Phoenix et celui de la meilleure musique originale pour Hildur Guðnadóttir. Phoenix et Guðnadóttir ont également gagné lors des cérémonies du Golden Globe et de la BAFTA Award.

Enfin, si l’on doit décrire le film en une phrase, on n’a qu’à répéter ce qu’a écrit, Chauncey K. Robinson dans People’s World « le film trace une fine ligne entre l’exploration et la validation du personnage de Joker, et est finalement un examen en face d’un système brisé qui crée ses propres monstres. »

0%

User Rating: Be the first one !

About Carole

Check Also

« Venise n’est pas en Italie » ; un film par Ivan Calbérac.

Après une longue et épuisante journée au travail, on sent un énorme besoin de se …

!بلا هيبة” يسرق الأضواء ويفرض هيبته

عند قراءتي لبعض الانتقادات التي طالت فيلم «بلا هيبة»، دفعتني حشريتي المعهودة لحضوره؛ خاصة ان …

Encore un film sur la guerre! “Jidar el sot” d’Ahmad Ghossein

Un autre film sur la guerre va bientôt sortir en salle. « Toute cette victoire » ou …

Rocketman; le film biographique D’Elton John

« Rocketman » est un film musical biographique basé sur la vie du musicien Elton John et …

Il y a dix ans; L’Hôtel Mumbai

Il y a dix ans, un 26 novembre 2008, 10 jeunes hommes envoyés par Lashkar-e-Taiba, …

Damas… Alep

Depuis ma plus jeune enfance, j’ai été fan du grand Duraid Lahham. Depuis Ghawar el …

Matloubin: « un film sur la nécessité d’aimer et d’être aimés ».

Quand j’ai assisté à  « Ossit Sawani » en 2012, le premier film de Nibal Arakji, j’ai …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *