Home / Mon film / “Beil el Baher” ou “la maison de la mer” de Roy Deeb cencuré!

“Beil el Baher” ou “la maison de la mer” de Roy Deeb cencuré!

“Beit el baher” ou “La maison de la mer”, un film de Roy Deeb, devait être projeté dans le cadre du festival des “Journées du film de Beyrouth”. Mais, le Comité de censure l’a interdit et a empêché sa diffusion sous prétexte qu’il «insultait la société libanaise», traitant la problématique de l’homosexualité. C’est pourquoi j’ai décidé de le voir chez moi après l’avoir emprunté à un ami.
L’action du film se déroule dans une maison du célèbre architecte irakien Rifat Chadirji, qui est l’un des pionniers de l’architecture moderne mélangeé avec l’architecture islamique. Dans ce cube de béton suspendu sur une plage rocheuse frappée par les vagues de la Méditerranée, quatre personnages (Julian Farhat, Nisreen Khadr, Rodrigue Sleiman et Sandy Chamoun) entretiennent des conversations qui reflètent le vide et le chaos dans lesquels ils vivent.

L’histoire tourne autour de “”Raya, qui invite ses deux amis, Youssef et Ruwad, qu’elle n’a pas rencontrée depuis dix ans, à la maison de la famille au Liban. Dans cette maison qu’elle partage maintenant avec sa sœur aînée, Leila, Raya a depuis longtemps transformé son passe-temps de chant en une fête hebdomadaire y invitant à chaque fois un public spécifique.

Le film commence avec la fin de la fête, et Raya insiste pour que ses amis restent pour le dîner.

Autour de la table, chacun a une histoire à partager et une autre qu’il préfère cacher, et la nuit se transforme ainsi en un rite de passage pour les quatre personnages chargés de leur identité personnelle et sociale.

Lors de son interview sur la chaîne satellite « Al-Ghad » et après son échec à obtenir une licence du service de supervision de la Direction de la sécurité publique au Liban, Roy Dib a souligné que le cinéma était un outil de motivation qui cherche à comprendre les détails de la vie, vus en profondeur et sous différents angles. En plus, il a révélé les scènes et les raisons pour lesquelles le film a été interdit et il a ajouté que le film « La maison de la mer » a touché une grande tranche de la population arabe car il y a discuté des idéologies, de l’éthique et des pensées qui ont été mis en question tout au long des événements du film. Il a ajouté que le film faisait peur à la sécurité publique et à la censure parce qu’il n’était pas clair, incompréhensible et inconnu pour eux, soulignant que bien que le film ait été interdit, il était discuté et critiqué dans les journaux libanais et que la Palestine, après la Tunisie ( des pays arabes), recevra le film” Maison de la mer “alors que le film attend toujours la permission d’être montré à Beyrouth.

En plus, il a révélé les scènes et les raisons pour lesquelles le film a été interdit et il a ajouté que le film « La maison de la mer » a touché une grande tranche de la population arabe car il y a discuté des idéologies, de l’éthique et des pensées qui ont été mis en question tout au long des événements du film. Il a ajouté que le film faisait peur à la sécurité publique et à la censure parce qu’il n’était pas clair, incompréhensible et inconnu pour eux, soulignant que bien que le film ait été interdit, il était discuté et critiqué dans les journaux libanais et que la Palestine, après la Tunisie ( des pays arabes), recevra le film” Maison de la mer “alors que le film attend toujours la permission d’être montré à Beyrouth.

En plus il a révélé les scènes et les raisons pour lesquelles le film a été interdit et il a ajouté que le film « La maison de la mer » a touché une grande tranche de la population arabe car il y a discuté des idéologies, de l’éthique et des pensées qui ont été mis en question tout au long des événements du film. Il a ajouté que le film faisait peur à la sécurité publique et à la censure parce qu’il n’était pas clair, incompréhensible et inconnu pour eux, soulignant que bien que le film ait été interdit, il était discuté et critiqué dans les journaux libanais et que la Palestine, après la Tunisie ( des pays arabes), recevra le film” Maison de la mer “alors que le film attend toujours la permission d’être montré à Beyrouth.

0%

User Rating: Be the first one !

About Carole

Check Also

« Venise n’est pas en Italie » ; un film par Ivan Calbérac.

Après une longue et épuisante journée au travail, on sent un énorme besoin de se …

!بلا هيبة” يسرق الأضواء ويفرض هيبته

عند قراءتي لبعض الانتقادات التي طالت فيلم «بلا هيبة»، دفعتني حشريتي المعهودة لحضوره؛ خاصة ان …

Encore un film sur la guerre! “Jidar el sot” d’Ahmad Ghossein

Un autre film sur la guerre va bientôt sortir en salle. « Toute cette victoire » ou …

Rocketman; le film biographique D’Elton John

« Rocketman » est un film musical biographique basé sur la vie du musicien Elton John et …

Il y a dix ans; L’Hôtel Mumbai

Il y a dix ans, un 26 novembre 2008, 10 jeunes hommes envoyés par Lashkar-e-Taiba, …

Damas… Alep

Depuis ma plus jeune enfance, j’ai été fan du grand Duraid Lahham. Depuis Ghawar el …

Matloubin: « un film sur la nécessité d’aimer et d’être aimés ».

Quand j’ai assisté à  « Ossit Sawani » en 2012, le premier film de Nibal Arakji, j’ai …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *