Home / Ma personnalité / Gianluca Marcianò, un brillant talent

Gianluca Marcianò, un brillant talent

Comme je l’avais déjà écrit dans l’un de mes posts du mois de février, j’ai eu la chance d’assister à l’une des présentations du festival international de l’hôtel Al Bustan. A la fin du spectacle, les journalistes se sont hâtés pour rencontrer Gianluca Marcianò, le très jeune chef d’orchestre italien (généralement, ils sont bien vieux), avant le diner de gala auquel était invité bon nombre de personnalités de la belle société. Je me suis faufilée entre le groupe qui l’a entouré et j’ai pu prendre note de la conversation qu’il entretenait avec eux. Ce que je savais du talentueux  jeune artiste, c’est qu’il était de plus en plus recherché depuis ses débuts à l’opéra national croate en 2007 et depuis, qu’il  est souvent loué pour sa «direction, théâtrale et idiomatique sans faille»  des opéras comme celle d’Oviedo, Minsk, Grange Park, Scottish ou bien La Traviata, Tosca, Un Ballo in Maschera, Les Noces de Figaro, Don Giovanni, Don Carlo,  Samson et Dalila, Madama Butterfly et bien d’autres. Et que depuis  2017, il a été nommé chef principal du Théâtre national serbe de Novi Sad.

En plus qu’il est le directeur artistique du festival Al Bustan, il est également le fondateur et le directeur artistique du Festival Suoni dal Golfo  et le principal chef invité du Théâtre académique national du Bolchoï.

Ce que j’ai appris, c’est qu’il y a peu de temps, Marcianò a enregistré le CD “Momento Immobile” pour Rubicon Classics avec la soprano Venera Gimadieva et le Hallé Orchestra. Alors que pour ses futurs engagements, il compte travailler avec Kristine Opolais à Budapest et Gdansk, La Gioconda avec Joseph Calleja pour Grange Park Opera, La Traviata à Essen et Aida pour Opera de Oviedo.

En ce qui concerne le festival Al Bustan, Gianluca Marcianò tiendra la direction de l’orchestre symphonique du Liban pour la majorité des spectacles mais, il  accompagnera le 28 février au piano, Ana De La Vega qu’il a qualifiée de musicienne très spéciale, unique, non conventionnelle et très profonde ; il a louangé sa manière de jouer et la chaleur qu’elle dégage en jouant de la flûte.
Le plus intéressant est quant il a parlé de sa direction des différents orchestres avec lesquels il a travaillé : pour lui, chaque orchestre dégage une chaleur spécifique, une réaction liée au rythme, et une sonorité différente et face à un nouvel orchestre, un monde nouveau lui ouvre ses portes secrètes et c’est justement à travers ce genre d’expériences qu’un musicien amplifie son art.
Il a aussi parlé de sa passion du voyage, de son envie de réussir, de montrer son talent et de surmonter les obstacles. Et s’il avait quitté l’Italie, c’est qu’il « voulait vraiment obtenir de bons résultats et faire ses preuves, et il ne pouvait le faire sans quitter son pays ».

0%

User Rating: Be the first one !

About Carole

Check Also

الفنانة التشكيلية ديما رعد وقضية الإنسان أينما كان

عندما ذهبت للقاء المسؤول عن قسم الفنون الجميلة في وزارة الثقافة , توقعت أن ألتقي …

الدكتور حسان عكرا وجه من وجوه الثقافة والنضال الوطني

عندما تسمع أحدهم يتكلم عن مدير عام المكتبة الوطنية تتخايله عجوزاً كهلاً أكل الزمن عليه …

Le légendaire Yo-Yo Ma, au Liban!

A l’occasion de son passage au Liban, Yo-Yo Ma, le légendaire violoncelliste, s’est produit au …

المنتج الجريء، رائد سنان

رغم يفاعة سنه،فهو من الأشخاص الناجحين في مجالهم، والمبيعات على شباك التذاكر تشهد بذلك. التقيته …

روجه سعد,صديق الطيور, يناضل لتحقيق مشاريع تحمي الطير والحيوان في لبنان

إبن بلدة جورة أرصون في المتن الأعلى المعروفة ببيئتها الخلابة. كان يقضي فيها العطل الصيفية …

La municipalité de Barbara en évolution

Toujours souriant, ambitieux et dynamique, Ralph Nader, le maire de Berbara, m’a raconté qu’il est …

لطيفة اللقيس رئيسة مهرجانات بيبلوس: إسمٌ على مُسمى

إلتقيتها لأول مرة خلال معرض فني في جبيل. لفتني فيها ثقافتها أدبها وبالأخص لطفها, فهي …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *