Home / Ma santé / La glycation, un danger aux différentes complications

La glycation, un danger aux différentes complications

Il n’y a pas longtemps, la Phytothérapie a été à l’origine d’une découverte majeure qui a ouvert une nouvelle approche sur les problématiques de la santé publique telles le surpoids, le diabète, les maladies cardiovasculaires et le cancer.

Le déséquilibre de notre alimentation est souvent à la base d’un apport trop important en sucre qui a un grand nombre de conséquences néfastes pour la santé ; surtout le diabète considéré comme la maladie du siècle.

Face à cette menace, les chercheurs ont trouvé plus d’une centaine de plantes médicinales pour réguler la glycémie et traiter le diabète.

Mais c’est quoi la glycation et quels rapports a-t-elle avec le diabète ?

La glycation des protéines est un phénomène provoqué par une présence chronique et en trop forte concentration de glucose dans le sang comme c’est le cas chez les diabétiques.

Dans le cas du diabète, c’est l’insuline qui est touchée alors que dans le cas de la glycation c’est l’hémoglobine (protéine qui transporte l’oxygène dans les globules rouges jusqu’aux tissus) qui est affectée, c à d qu’elle fixe des molécules de glucose. On dit alors qu’elles sont glyquées.

Le taux d’hémoglobine glyquée sert actuellement de marqueur de suivi à long terme de l’état diabétique des patients. Son élévation traduit une hyperglycémie prolongée liée à un diabète mal équilibré et permet ainsi de suivre la maladie et de mieux la traiter.

Il en est de même de l’insuline qui, en fixant des molécules de glucose, devient anormale et ne peut plus jouer son rôle dans la régularisation et l’utilisation du glucose par l’organisme et aggravera encore plus le déséquilibre glycémique du diabétique en provoquant ainsi la glycation l’ensemble des autres protéines de l’organisme. 

La glycation est l’un des facteurs de vieillissement accéléré des tissus puisqu’elle est le principal responsable de nombreuses complications qui se développent au niveau des reins, des yeux et du cœur. Ainsi, elle participe à l’apparition de l’artériosclérose, de l’insuffisance rénale ou de la cataracte.

Des études récentes faites sur des plantes médicinales comme le thé vert, la vigne rouge, le cacao, le maté et le pépin de raisin, ont prouvé que les flavonoïdes abondants dans ces plantes sont de puissants inhibiteurs de glycation, contribuant ainsi à limiter l’amplification des mécanismes néfastes lies a cette glycation, tout en évitant le piège de l’obésité.  Ce qui s’avère être une pise très prometteuse pour les années avenir dans la lutte contre le vieillissement des tissus et la prévention de plusieurs maladies.

User Rating: Be the first one !

About Carole

Check Also

Un miracle de la nature: le chardon-Marie.

Originaire du bassin méditerranéen, le chardon-Marie doit son nom à une légende : la Vierge Marie, voyageant d’Égypte …

Bien #respirer

Qui ne souffre de stress surtout durant cet affreux #confinement et à cause de cet …

L’importance de la salade au quotidien

La salade n’a pas la noblesse du blé ou du haricot qui figurent parmi la …

La migraine symptômes et causes

Qui de nous ne souffre pas d’un mal de tête, de temps en temps. Mais, …

les oléagineux meilleurs compléments alimentaires.

Pour ceux qui sont végétariens ou végétaliens, j’ai pensé partager avec vous une petite découverte. …

Le curcuma et la médecine traditionnelle indienne

Le curcuma est l’une des bases de la médecine traditionnelle indienne, utilisé depuis près de …

Le cancer; une maladie qui ravage des centaines de milliers chaque année

Tous les types de cancer prennent naissance dans nos cellules. Notre corps compte des milliers …

Le « tueur silencieux » et la nutrition

L’hypertension artérielle, ou le « tueur silencieux », se caractérise par une pression anormalement forte du sang …

Point final aux maux de gorge, aux problèmes digestifs et aux pieds lourds!

Comme dans mon article sur les bienfaits du bicarbonate  côté beauté là aussi, je vais …

Le sel de l’Himalaya : Un sel magique

  Il y a quelques jours, je faisais mes courses au supermarché. Et voilà, je …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *