Home / Ma maison / Les merveilles de Barcelone; les casas de Gaudí

Les merveilles de Barcelone; les casas de Gaudí

Pendant très longtemps, les architectes ont privilégié la symétrie, les angles, les proportions parfaites, Du Parthénon au château de Versailles, etc. Mais l’œuvre de Gaudí fait rupture avec cette longue tradition. L’architecte Catalan qui consacra sa vie à leurs réalisations y a fait mêler harmonie artistique, convictions et croyances. Son style très personnel est considéré comme le principal représentant du modernisme catalan. Parmi ses œuvres les plus resplendissantes : La Casa Vicens, La Casa Batlló, La Pedrera ou casa Milà ,La Sagrada Familia et Le Parc Güell.

Dans cet article, je compte vous parler des trois premières, surtout de la splendide Casa Batlló.

Chronologiquement, La Casa Vicens est la première oeuvre importante de Gaudí, commandée par Manuel Vicens Montaner en 1878. Gaudí a alors 26 ans et vient d’obtenir son diplôme. Les travaux s’achèveront dix ans plus tard. La structure très simple de cette maison située dans le quartier de Gràcia, contraste avec la complexité des volumes et de la décoration aux influences mauresques.

Par la suite et à 52 ans, Gaudi entreprend de rénover la Casa Batlló, achetée en 1903 par Josep Batlló. Gaudí en profitera pour réaliser une œuvre unique. La casa Battló se trouve dans une rue célèbre de Barcelone, au Paseo de Gracia qui lui même se trouve dans le quartier de L’Ensanche( du verbe ensanchar , « élargir » : au milieu du XIXe siècle, les autorités catalanes décident d’agrandir la ville en construisant un nouveau quartier en dehors de ce qui était la ville médiévale, le projet prévoit l’élaboration d’une ville moderne influencée par le concept de l’Utopie Positiviste et donnera lieu à la naissance d’un nouveau style architectural novateur ; l’Art Nouveau dont je vous ai parlé dans un article précédent) et c’est dans ce quartier que se trouvent la plupart des œuvres de Gaudí.

L’édifice comporte quatre étages qui présentent des balcons de fer forgé et se distingue par sa façade multicolore en faïence où se manifeste une douce combinaison de textures, matériaux, volumes et couleurs. Le toit évoque un dragon et les balustrades des masques. Les formes ondulées et les tons bleutés s’inspirant des paysages marins et de la nature, donnent à la construction un dynamisme unique. Gaudí y accorde une attention particulière à la terrasse. Il crée un véritable univers de formes et de couleurs, aux cheminées biscornues et bleutées, sans perdre de vue l’aspect fonctionnel du lieu. L’originalité de cette œuvre se discerne dans les formes utilisées et qui tranchent singulièrement avec ce que l’architecture produisait à l’époque (angles droits, symétrie, régularité des formes, couleur uniforme qui s’opposent aux couleurs, à la façade multicolore,  aux tuiles du toit, les formes ondulantes, les couleurs variées chez Gaudí). A la symétrie, Gaudí préfère l’asymétrie. La rupture est totale avec la passé de l’architecture et Gaudí s’impose en précurseur de ce que sera l’architecture dans le futur : rompre et s’affranchir des règles du passé.

La Casa Battló raconte aussi une histoire très connue en Catalogne ; la façade et les balcons présentent des formes longilignes qui font penser à des os et des crânes, la ligne des tuiles rappelle l’échine d’un grand reptile et la croix qui couronne le toit fait penser à une lance. Au fait, il s’agit ici d’un dragon dont les flancs sont percés d’une lance. C’est un emblème très célèbre en Catalogne depuis le Moyen Âge! C’est une nouveauté en architecture, une maison qui raconte une histoire. Le tout assure l’attachement de Gaudí à sa ville, en faisant allusion à un emblème que l’on voit à tous les coins de rue de la ville.

Enfin, La Pedrera ou casa Milà est sans doute l’œuvre de Gaudí qui a créé le plus de polémique à l’époque et marque l’apogée de son style personnel. La façade, tout en pierres absorbe la lumière et évoque les vagues de la mer. Sur la terrasse, on distingue d’immenses sculptures, certaines font plus de 7,80 mètres de haut. Ce sont en fait des cheminées et conduits d’aérations convertis en éléments décoratifs aux allures de chevalier.

Personnellement, et après avoir bien regardé des photos de ces trois casas et les avoir comparées à des photos que j’avais prises il y a des années alors que j’étais en voyage en Andalousie, je pense que Gaudí s’était inspiré de l’art andalou surtout dans sa casa Milà dont les couleurs et surtout les cheminées qui ressemblent à des minarets rappellent les mosquées andalous du temps de l’occupation arabe de l’Espagne.   

User Rating: Be the first one !

About Carole

Check Also

L’Art de la jardinière

C’est déjà le printemps, alors certains seraient intéressés d’avoir leurs propres jardinières au balcon. Alors, …

L’art de reconnaitre un vrai meuble d’époque d’un faux.

Pour sauver son compte bancaire en devises étrangères, un de mes amis a pensé faire …

Le chalet Suisse; luxe, chaleur et confort.

Quand on parle d’un chalet suisse cela évoque immédiatement en soi tout le charme douillet …

L’immortalité est le don des grands : Zaha Hadid

Cette année 2020 a été tragique pour le Liban, surtout cet été : Beyrouth a été …

Décoration au pochoir

Pour avoir de belles décorations très esthétiques sur les murs ou sur les meubles, on …

Restauration fait maison d’un meuble

Pour identifier une finition encrassée, frottez un coin du meuble avec un chiffon imbibé d’alcool à …

Comment la salle commune s’est-elle transformeé en salle de séjour?

Contrairement à ce que l’on croit généralement, la salle de séjour qui constitue à l’heure …

Destruction des anciennes maisons d’Achrafieh.

Dans certains quartiers de Beyrouth, surtout dans certains secteurs d’Achrafieh, les anciennes maisons sont souvent …

Le Parc Güell; un coin idyllique

Le Parc Güell est l’un des rêves  de l’aristocrate, industriel et politicien Eusebi Güell. Il …

L’art déco s’impose au XXe siècle.

Je me suis toujours demandé c’est quoi L’art déco, le confondant avec l’art nouveau jusqu’au …

La Maison rurale : Un mode de vie

  Rural ou rustique, l’esprit champêtre est toujours attachant et inspirant, du moins pour certains …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *