Home / Mon film / Il y a dix ans; L’Hôtel Mumbai

Il y a dix ans; L’Hôtel Mumbai

Il y a dix ans, un 26 novembre 2008, 10 jeunes hommes envoyés par Lashkar-e-Taiba, un groupe terroriste Pakistanais, ont échoué à Mumbai, en Inde et se sont glissés dans la ville sans être détectés.

 Armés de fusils d’assaut, de grenades et d’engins explosifs improvisés, ils se sont rapidement dispersés dans la ville. Au cours des trois jours qui ont suivi, les terroristes ont semé le chaos en tuant plus de 170 personnes et en mettant Mumbai à genoux.

Dans son film « Hôtel Mumbai », le réalisateur Anthony Maras donne vie à ces horribles événements, présenté pour la première fois au Festival international du film de Toronto et qui ne fait que sortir et se faire retirer des salles libanaises depuis sa première sortie pour je ne sais quelle raison.

Avant de filmer, les cinéastes de l’hôtel Mumbai ont sûrement dû faire des recherches sur les véritables attaques, et pourtant, comme pour de nombreuses mises en scène d’événements réels, le récit de l’Hôtel Mumbai s’écarte parfois de l’histoire, sans doute pour des fins narratives.

Tout au long du film, les invités et le personnel restent pris au piège dans l’hôtel, harcelés par des terroristes meurtriers pendant des jours, alors que les forces de sécurité restent à l’extérieur. Cette description des événements est assez proche de la réalité lors des journées chaotiques du 26 au 29 novembre 2008 car les commandos d’élite du NSG en Inde ont mis près de 10 heures à arriver sur les lieux des attentats, à Mumbai, à cause du fait que la force de réaction rapide du pays était basée près de Delhi, à des centaines de kilomètres de là. Entre-temps, les civils pris au piège dans l’hôtel Taj et d’autres otages autour de Mumbai ont été laissés à eux-mêmes. Ce n’est que le 29 novembre au matin que les agents de la lutte contre le terrorisme ont finalement dégagé le bâtiment et que le siège de l’hôtel Taj a officiellement pris fin.

Dans ce film, Maras a surtout voulu rendre hommage à la bravoure du personnel de l’hôtel, qui fait tout son possible pour protéger ses clients. Cet altruisme n’est pas une invention car à la suite des attentats, des employés de la cuisine auraient littéralement fait obstruction des balles pour protéger leurs invités et des employés qui, s’étant échappés, auraient choisi de rentrer à l’hôtel pour aider les clients à sortir.

«Je ne pouvais tout simplement pas croire que l’ensemble du personnel de l’hôtel Taj reste spontanément, presque en masse, pour protéger ses clients», explique Maras. «C’était quelque chose que je ne pouvais pas comprendre. Qui étaient ces personnes et qu’est-ce qui les a poussées à le faire? ».

Reste que la majorité de ses personnages, excepté le chef  exécutif de l’hôtel Taj, Hemant Oberoi qui a été chef exécutif du Taj pendant des décennies et est reconnu comme l’une des stars de la cuisine en Inde et il n’y avait aucun moyen de fictionner son personnage emblématique.

Alors que pour Arjun, un serveur pris au beau milieu des attaques, et qui tente à la fois de protéger ses invités et de rentrer vivant dans sa propre famille, il n’est pas une personne réelle, il est un amalgame de deux vraies personnes: un serveur dans l’un des restaurants du Taj et un agent de sécurité non armé qui a été en mesure d’aider à diriger deux policiers dans la salle de vidéosurveillance de l’hôtel afin de localiser les quatre terroristes.

De même les clients de l’hôtel tels Zahra, David et Vasili, tous les trois sont fictifs, bien que, comme Arjun, bon nombre de leurs traits et actions soient basés sur ceux de vraies personnes. Ainsi, Zahra et David sont un amalgame de deux vrais couples différents pris dans les attaques : un couple pris en otage par les terroristes, tandis que l’autre était confronté à une situation semblable à celle de Zahra et David dans le film qui décident de se séparer pendant les attaques pour donner à leurs jeunes enfants plus de chances d’avoir au moins un parent qui s’en sortira vivant. Alors que le personnage de Vasili, lui aussi fictionnel, est un amalgame de deux personnes: un riche homme d’affaires et un ancien membre des forces spéciales qui étaient tous deux dans le Taj lors des attaques.

Tout au long du film, le spectateur a l’impression d’être pris lui-même en otage : les cinéastes créent une tension en entrecoupant les scènes entre les terroristes qui expédient quiconque et de manière aléatoire et froide et les habitants de l’hôtel assiégé (lorsque le bébé de David pleure dans un placard, nous craignons que les terroristes entendent), à tout cela s’ajoutent le filtrage lumineux et le cadrage qui produisent une vraie tension très commune aux thrillers de Maras.

User Rating: Be the first one !

About Carole

Check Also

L’Emprise; un film culte

En surfant sur le net à la recherche d’un documentaire qui matérialise bien la personnalité …

Restauration fait maison d’un meuble

Pour identifier une finition encrassée, frottez un coin du meuble avec un chiffon imbibé d’alcool à …

النوع الاجتماعي وكوفيد-19 في الدول العربية

بيان صادر عن معز دريد، المدير الإقليمي بالنيابة لهيئة الأمم المتحدة للمرأة للدول العربية نشهد …

Provost caricature toute une époque dans” La bonne épouse”

A cause du confinement, les cinémas ont fermé leurs portes et bon nombreux de films …

sommeil agité chez les enfants en bas âge.

Souvent, je suis réveillée la nuit par les pleurs des petits de mes voisins. Et …

“Beil el Baher” ou “la maison de la mer” de Roy Deeb cencuré!

“Beit el baher” ou “La maison de la mer”, un film de Roy Deeb, devait …

The joker de Todd Phillips

Dans son film le réalisateur, Todd Phillips, s’est concentré sur l’origine de l’ennemi juré emblématique …

« Venise n’est pas en Italie » ; un film par Ivan Calbérac.

Après une longue et épuisante journée au travail, on sent un énorme besoin de se …

!بلا هيبة” يسرق الأضواء ويفرض هيبته

عند قراءتي لبعض الانتقادات التي طالت فيلم «بلا هيبة»، دفعتني حشريتي المعهودة لحضوره؛ خاصة ان …

المنتج الجريء، رائد سنان

رغم يفاعة سنه،فهو من الأشخاص الناجحين في مجالهم، والمبيعات على شباك التذاكر تشهد بذلك. التقيته …

Les tendances vestimentaires automne-hiver 2019-2020

La Fashion Week automne-hiver 2019-2020 à peine achevée, que les experts de la mode ont commencé à …

l’alcool ennemi #1 du foi!

Aujourd’hui, j’ai choisi de  vous parler de l’alcool-dépendance car je remarque que le nombre d’alcoolique …

Encore un film sur la guerre! “Jidar el sot” d’Ahmad Ghossein

Un autre film sur la guerre va bientôt sortir en salle. « Toute cette victoire » ou …

Une question se pose!

Ce cliché a été pris au moment où un homme décapite un autre alors qu’un …

Roy Sfeir expose au Liban

Roy Sfeir expose au Liban. C’est la toute dernière nouvelle du monde artistique. Le peintre, …

Rocketman; le film biographique D’Elton John

« Rocketman » est un film musical biographique basé sur la vie du musicien Elton John et …

Le cancer; une maladie qui ravage des centaines de milliers chaque année

Tous les types de cancer prennent naissance dans nos cellules. Notre corps compte des milliers …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *