Home / Mon excursion / Roger Féghali à l’Institut Français du Liban

Roger Féghali à l’Institut Français du Liban

Le 6 décembre passé, c’était l’inauguration de l’exposition des oeuvres de l’artiste libanais Roger Féghali à l’Institut Français du Liban. J’ai pas pu m’y rendre ce jour-là, mais, j’y ai été au dernier jour, c.à.d le lundi 7 janvier, pour ma bonne chance car j’ai pu y rencontrer l’artiste: bien qu’il ait été très occupé, il a été gentil de me recevoir et on a parlé un peu de ses débuts, sa carriere, ses intérêts et espérances.

Féghali est un peintre libanais, collagiste et graveur, né à Beyrouth et vit à Angoulême en France. Il a tout d’abord étudié l’architecture d’intérieur à l’Institut Technique Industriel de Beyrouth, puis les arts graphiques et la communication visuelle à l’école des Beaux-Arts de Beyrouth. Puis, il a préparé son Master en Lettres & Langues spécialité Bande Dessinée à l’Ecole européenne supérieure de l’image d’Angoulême puisqu’il s’est toujours intéressé à l’illustration, au dessin, au collage et à toutes les techniques de narration.

M’expliquant sa technique artistique et le choix de ses sujets, il m’a assuré qu’il tire son inspiration du patrimoine et de la culture française et celle libanaise, à partir desquels il développe son propre langage pictural. Il peint principalement par le biais de la technique mixte pour sa souplesse, sa spontanéité et sa plasticité. Ses sujets de prédilections s’inspirent d’un quotidien teinté d’humour et de fantastique, tout en saisissant le plus authentiquement possible une vérité sociale.

« J’expérimente dans le même travail au moins deux procédés différents, linogravure et collage, intégrant la photo ou la sérigraphie, en utilisant la pointe sèche, la peinture ou l’aqua-gravure pour obtenir des effets divers.

Les supports que j’utilise témoignent de mon pluriculturalisme: papiers ramassés au cours de mes voyages et recyclés dans les collages, morceaux de calligraphie arabe, bouts de bois. Tout est bon pour réaliser de délicates compositions où se marient les formes figuratives et abstraites, les taches de couleur et le trait noir du graphisme. La vie quotidienne, la nature, la féminité sont des thèmes que je décline avec poésie, légèreté et humour dans le vocabulaire plastique que je me constitue au fil de mes voyages et de mes expériences. »

Pour lui, il s’agit de comprendre les différentes possibilités du recyclage et de l’art contemporain alors, il assemble des bandes de papier comme des tissages ou des nids d’oiseau. Il cherche la circulation de l’oeil dans les chemins d’encre et de collage, il resserre le regard dans de petits formats, crée des labyrinthes, déjoue les attentes de l’amateur d’art et de l’enfant. Il semble s’éloigner pour mieux regardez.

0%

User Rating: Be the first one !

About Carole

Check Also

la grandeur d’une grotte; Jeita!

Dimanche passé, j’ai été invitée par des amis en vacances au pays, à visiter la …

دير القديسين سركيس وباخوس في البربارة

القديسان سركيس وباخوس ويعرفان أيضًا عند العرب باسم سرجيس وباكوس هما قديسان وشهيدان حسب معتقدات الكنيسة الكاثوليكية والكنائس الأرثوذكسية الشرقية وكذلك الأرثوذكسية المشرقية، كانا جنديين …

Le Centre culturel, Clac, au Coeur de Byblos

    Pour ma première excursion, j’ai pris la direction des vieux souks de Byblos;l’une …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *